Je profite des 7h d'escale à la Réunion pour capter une connexion internet (défaillante depuis 2 jours à Mayotte) pour sûrement écrire le dernier article de ce blog.

Ma mission touche déjà à sa fin. Je commençais à peine à saisir les subtitlités de la culture mahoraise et la comprendre, qu'il faut déjà partir. Je reste sans voix quand je repense à tout ce que j'ai vécue. Je n'ai pas de mots pour résumer, à part peut-être "incroyable", et encore le mot est faible. Je crois que les "au-revoir" de ces derniers jours ont été le moment le plus difficile de ma mission. Les rencontres que j'ai pu faire ont été riches, uniques et sincères. Que ce soit les amis, les partenaires ou encore les enfants et familles croisées en animation de rue, chacun d'entre eux m'a permis de découvrir, rêver, apprendre, m'émerveiller, grandir, questionner, me révolter, me dépasser. C'est incroyable tout ce qu'ils ont pu m'apporter.

Je garderais en mémoire de Mayotte ses couleurs contrastées entre le lagon bleu turquoise, la végétation tropicale verte et la terre volcanique rouge. Mayotte c'est aussi le chant du muezzin et les femmes vêtues des couleurs vives de leurs salouvas. C'est les "eh ma copine, saladi, tomati 2€" des bouénies sur le marché. Ce sont aussi les maquis sur les fils électrique ou les noix de cocos fraiches ramassées à l'occasion d'une randonnées. Mayotte c'est les enfants qui vont jouer nus dans les flaques d'eau pendant la mousson. C'est un de plus beau lagon du monde où il suffit de mettre la tête dans l'eau pour en prendre plein la vue. Mayotte c'est un carrefour social et culturel où les rencontres et témoignages de vie font relativiser sur sa propre situation. Mayotte, cette île où les enfants sont partout ! Mayotte c'est aussi les brochettis sur le bord des routes. Bref, les médias diront ce qu'ils veulent, Mayotte est magnifique et les gens qui y habitent aussi :-)Aujourd'hui, quelle sensations étrange de survoler la Réunion, aménagée de villes bétonnées et de 2x2 voies. Quelle sensation bisare lorsque le steward me demande "mais vous ne voulez pas sortir de l'aéroport pendant les heures d'escale ?" et que son seul argument face à mon "non merci" est "mais il y a un grand centre commercial juste à côté !" Non merci, les grands centres commerciaux ne me manquent pas et je les retrouverais bien assez tôt !

Il y a un an, je partais vers l'inconnu en me demandant d'ailleurs ce qui me prenait de faire ça ! Aujourd'hui, je ressents la même chose : je quitte l'endroit où je me sentais chez moi pour aller vers l'inconnu : nouveau travail, nouveau lieu de vie, des petits cousins qui auront grandis ou seront même nés, des copines qui auront leur bidon tout rond... Bref que du  changement ! Un chapitre qui se termine, mais pour que plein d'autres puissent s'écrire.

P1070092

Tout le groupe de la formation à l'alphabétisation, que j'ai suivi du 22 au 26 aout avec caritas-france. C'était super ! J'espère pouvoir expériementer la technique apprise, en métropole.

P1070096

Rafik et Rafidat qui étaient en formation avec moi. Cette formation a été l'occasion de passer du temps avec des bénévoles de caritas que je connaissaient déjà. Rafik est chef chez les scouts et rafidat à fait son bafa avec nous.

P1070104

Pause photo en fin de semaine, avec Houssoua (à ma gauche en salouva vert) qui est la secrétaire de caritas et qui a beaucoup aidé à l'organisation de la formation.

P1070287

Eclipse quasi totale du 1er spetembre, vu depuis Mayotte :-) Juste avant de partir, timing parfait !